Trail des Roches 73 kms

Caractéristiques

Epreuve : Trail individuel en auto-suffisance ou en relais de 2 coureurs
Distance : 73 kms
Dénivelé positif : 3 400 m
6 ravitaillements (km) : 9e, 21e, 32e, 41e, 54e, 64e
Age requis : ouvert aux plus de 20 ans
Temps maxi : 12 heures
Limitations : 800 coureurs pour les 2 courses
Tarifs : 45 € en individuel et 55 € en relais

Date de départ : Dimanche 4 mai 2013 à 4 h

 

Inscrivez-vous dès maintenant sur

Inscriptions par Internet Inscrivez vous par Internet sur Le-Sportif.com

 

Descriptif du parcours

La 10e édition du Trail des Roches avait inauguré une nouvelle distance, 73 kms. Pour la 11e édition, les organisateurs ont souhaité permettre aux traileurs de découvrir l'Ormont de jour. Alors pour faire simple, le Trail des Roches 2014 fera une boucle de 32 kms dans le Kemberg avant de s'attaquer à 41 km dans l'Ormont après un passage sous la Tour de la Liberté pour se ravitailler ou passer le relais.

Le Kemberg de nuit
Dans le détail ou presque, le départ sera donné à 4 h du matin direction la Roche Saint-Martin. Après cette première difficulté, l'ascension continue jusqu'au sommet du Sentier des Amoureux qui est emprunté jusqu'à mi-descente. S'en suit une liaison roulante vers la base de l'Enclume puis quelques lacets montants jusqu'à la roche du même nom. Petite descente roulante, petite remontée roulante et vous êtes proche de la Roche d'Anozel que vous visiterez plus tard. Descente technique jusqu'au début du Sentier de la Chèvre qui s'enchaîne vite jusqu'au ravitaillement du Cense de Grandrupt (11e km).
A partir de la, le Trail des Roches emprunte la montée vers la Pierre de Laître, puis Froide Fontaine avant un hors piste en descente qui s'annonce compliqué de nuit. La suite est plus roulante et fini par vous conduire en descente au village de Taintrux. Toujours assez roulant, l'itinéraire remonte jusqu'au pied de la montée de la Bourse une montée raide et technique qui permet de rejoindre le GR 533 jusqu'au col d'Anozel. Un peu de plat roulant jusqu'au ravitaillement du 23e km et c'est la montée vers la Roche d'Anozel, longue mais seulement difficile dans le final. S'en suit la crête du Kemberg, Roche du Kiosque, Roche Saint-Martin et retour en ville vers la Tour de la Liberté (km 32). Au passage sous la tour, les relais seront donnés et les coureurs du 73 auront accès à leurs affaires de course ainsi qu'à un gros ravitaillement. Une première barrière horaire sera mise en place à ce moment calculée sur une progression à 6 km/h. Soit à 9 h 20 (5 h 20 après le départ).

L'Ormont de jour
Après 1 km en ville sur du plat, la pente augmente progressivement jusqu'au 35e km. Une petite relance au moment d'attaquer le sentier et c'est parti pour la mythique montée des schlitteurs.
Au total près de 600 m de D+ à faire en 5 km. Arrivé au sommet de la Roche du Sapin Sec (901 m), l'itinéraire emprunte toute la crête de l'Ormont et se sépare de Trail des Roches "Découverte" peu après la Roche des Abris. La crête se poursuit jusqu'à la Roche d'Ormont avant de rescendre vers l'auberge du Spitzemberg pour petit ravitaillement liquide (km 42, barrière horaire 11 h, soit 7 h après le départ). Le tracé devient un peu plus roulant en descendant vers la Petite Fosse puis remonte aux Cimes Argentées. Toujours roulant avec des passages en single track, l'itinéraire croise le col d'Hermanpaire et remonte un peu pour rejoindre le sentier Cuny et l'itinéraire du Trail des Roches "Découverte". S'en suit une longue descente technique avec quelques petites montées jusqu'au ravitaillement peu avant la Cascade des Molières (55e km). Barrière horaire à 13 h 10 ( 9 h 10 après le départ).
De là, le Trail des Roches fait une belle boucle de 10 kms dans le Massif voisin de la Bure via le Camp Celtique, le Haut de Rittempierre (magnifique panorama sur Saint-Dié-des-Vosges) et la Roche des Corbeaux pour revenir au même ravitaillement (km 65, barrière horaire 14 h 50).
Les traileurs des 2 courses empruntent un petit sentier roulant et plat sur 500 m avant d'attaquer la dernière difficulté : la montée vers la Roche des Fées (superbe point de vue).
La descente qui s'en suit est à nouveau technique jusqu'à retrouver 1 km de goudron plat en ville qui ramène les coureurs sous la Tour de la Liberté.
Un itinéraire difficile, technique, jalonné de Roches, crêtes et singles, qui ne laisse jamais indifférent. Un trail qui laisse des souvenirs et quelques traces... Reste à relever le défi.

 

Tracé

primi sui motori con e-max